Aller au contenu


Annonce Importante !

Image IPBImage IPB


Photo

Xmas : Le Step-by-step


Aucune réponse à ce sujet

#1 chaosfactory

chaosfactory

    Homie del Barrio local

  • Membres
  • 1 121 messages
  • Localisation:Paris (enfin à coté)
  • Interets:Chaosfactory.free.fr<br /><br />Artiste / Illustrateur / Graphiste.<br />Je travaille pour de nombreuses boites de pub Parisiennes.<br />j'ai une passion pour ce qui sort de l'ordinaire<br />et la musique et le dessin sont mes sacerdos.<br />Passionné de vieilles ricaines,<br />je suis rentré dans le milieux de la Kustom Kulture<br />par la petite porte (les VWs)<br />et m'y suis inséré de plus en plus...<br />J'essaye d'y perfectionner mes talents<br />et l'amour du travail à la main à travers<br />la peinture, le pinstriping...<br />Surnommer Chaos Eddy à cause de &quot;Chaos A.D.&quot; de Sepultura<br />d'autres me donnent aussi l'humble sobriqué de &quot;DIEU&quot;

Posté 05 février 2008 - 02:55

Alors.... je ne sais meme pas par où commencer...
bon bin commencons par le début!

Dés le départ je suis partie un peu de travers car j'ai interpreté le sujet du jam comme les fetes de fin et de début d'année...
de ce fait je n'avais pas envie d'estempiller mon panel d'un gros "2008" parceque ces panels ont tendances à mal vieillir ;)
alors exit la nouvelle année et noel me voilà!


LES RECHERCHES :
j'ai commencé par faire deux trois crobard à la va vite, et je suis resté sur cette "composition typographique" :

Image IPB

partant de ce crobard, j'en ai fait un scan pour faire un dessin vectoriel barbare pour faire des recherches de formes et de couleurs :
avec l'expérience on apprend qu'une simle couleur par rapport à une autre peut completement changer la hierarchie d'une "oeuvre"
par exemple ici simplement avec le vert et le rouge inversé :

Image IPB

au final je suis resté sur celui-ci :

Image IPB


LE SUPPORT :
Pour le support, je voulais eviter le verre (bien mieux car inrayable, mais trop facilement cassable, quand j'ai fait les lettrages de mes nieces j'ai trop flipper de peter ce verre trop fin, et non trempé).
De ce fait, j'ai utilisé ceci : une plaque de polycarbonate de 50x50 par 2mm d'epaisseur. (15€ chez Castomerlin) :

Image IPB

avec du recul j'aurai du en prendre de 5mm d'epaisseur pour accentuer l'effet de décollement de la typo par rapport au fond.

une fois la plaques alléger de ses feuilles de protection, je tire deux diagonales au scotch de masquage
(ici du "Fine Line Tape" de 1,5mm) au dos de la plaque afin de centrer mes repéres, ainsi que mon crobard :

Image IPB


LA COLLE :
partant de là je peind les lettres à la colle à or (ici de la oneshot)
c'est super chiant de peindre à la colle (transparente) sur une plaque transparente, on voit rien...
je laisse secher ca 1H avant d'y appliquer l'or.


L'OR :
Pour l'or mon choix s'est porté sur des "Adhérent - 84mm - Supérieur - 980‰ [23.52 carats]" acheté chez "Dauvet" (31€ HT le carnet >> aouch!!) je voulais de l'adherent car c'est de la feuille pour mauvais comme moi. Meme si elle est un peu plus mat que de la feuille "volante" (pas important dans mon cas avec le bouchonnage ultérieur) elle à le merite de ne pas "friser" à la pose (pour cause elle est déjà tendu sur son support) :

Image IPB

Image IPB

si je me souviens bien il y en a 12 feuilles...
notez que l'on voie bien (trop) quand les feuilles ne sont pas posé parallelements (eclairage différent).


LE BOUCHONNAGE :
Partant de là, viens la tentative de bouchonnage :
ayant parler à plusieur batteur d'or, aucun ne savais meme ce qu'etait le bouchonnage...
entre temps je continué à m'interroger sur cette video (à 5min45):
Dragginlines
ce tournevis electrique avec je ne sais quoi au bout
aprés cela j'ai eu cette discution avec STDS qui m'a confier qu'on lui avait dit que l'on faisait cela avec une soupape de mobilette avec un tampon en velour (pour ne pas rayer l'or).
De ce fait "hop" direct chez Castomerlin to try to find a substitue.
(Eddy ou l'art de détourner les objets de leur utilisation d'origine)

dans un premier temps :
la tite meule façon dremel :

c'est l'absente :
Image IPB

celle ci avec deux couches de coton non pelucheux ;
Image IPB

dans un deuxieme temps :
le tampon de pied de chaise : :lol:
Image IPB
avec le coton autour puis sans le coton
Image IPB

ce qui a marché le mieux c'est le tampon de pied de chaise sans coton (à meme le feutre)
le tout enquiller dans ma tite perceuse le tout à 60 rpm environ


sachant que j'ai lu je ne sais plus où qu'il fallait attendre 24h avant de bouchonner l'or (vrai? faux?)
il est vrai que quand la colle est trop fraiche, elle glisse et l'or ce déchire.

le coton rayé l'or, mais pas assez vite, je devais rester 2/3 sec par rond, pendant ce temps la main bouge avec le tampon et le rond n'est plus net (hors c'est la netteté qui fait tout. du coup le feutre est plus agressif, raye plus vite et le temps passé sur chaque rond est plus court (donc rond plus net).
ca parait simple mais c'est trés chiant....

Image IPB

Image IPB

etre régulier entre les ronds est trés dur, je comprend mieux l'utilité du tournevis electric par rapport à la perceuse : plus legere, centre de gravité plus bas, donc moins assujetti au tampon qui bouge. comme le diametre du tampon plus il est large plus le résultat sera régulier et moins le tampon bougera (car plus stable)


LE BISAUTAGE :
au départ mon or ne devait pas etre bouchonner, mais juste bisauté, à cela plusieur solutions
1- utiliser deux or de couleurs differentes
2- utiliser de l'acide pour matifier une partie de l'or
3- polir une partie
4- utiliser de la oneshot or pour la partie foncé (ce que j'ai failli faire)
5- réaliser un vernis selectif (ce que j'ai fait)
...

le boulot de Dave Smith : OU LÀ


donc au début j'etais partie pour faire le foncé du biseaux à la one shot puis entre temps j'ai fais mon bouchonnage (donc exit la one shot) je voulais eviter de laisser l'or à l'air (pas envie de l'abimer) donc j'etais partie pour laissé la typo juste bouchonner et vernir. n'ayant jamais vernis d'or, je decide de faire un test (pas fou) et là je vois que le vernis fonce un peu l'or... mais la voilà ma soluce... un vernis selectif!

Image IPB

Image IPB

là, voilà la premiere erreur du panel : j'ai cru que le vernis foncé l'or, alors que c'est le contraire (le probleme de bosser sous une mauvaise lumiere) : le vernis refractionne la lumiere et de ce fait l'or prend plus de lumiere, du coup les parties qui devraient etres foncé ce retrouvent clair et vice versa...
cela donne plus un effet de creux que de relief...

L'OUTLINE NOIR :
rien de particulier, d'abord les contours de l'or au "virus" puis la largeur de l'outline avec un leonard de lettrage (Cf ceux d'STDS)

Image IPB

Image IPB


L'OUTLINE VERT :
Par dessus cela l'outline vert (Dark Green) au "Virus" (pas de photo)

j'en profite pour faire à l'arrache un jaune de soutien au dos car l'or est tellement fin (par transparence c'est de la dentelle) que j'ai peur que son eclat soit influencé par la couleur foncé du dos

Image IPB



LE DÉCOR :

l'ensemble du décors, lui, à etait fait au dos de la plaque,
le gros probleme dans ce cas là c'est que tout le décor devra etre executé à reculons (en commencant par peindre la fin).

Donc en suivant cette hierarchie nous :

le cadre vert (qui est par dessus)
le lambri rouge (qui est par dessus)
le fond noir

nous allons donc commencer par le cadre vert... (qui lui meme recevra une hierarchie d'execution).

je commence donc par tirer à l'echelle 1/1 le tracé du cadre qui me servira de repere :

Image IPB

vous verrez plus tard que les tailles de lambri on etaient calculé en fonction de mes largeurs de scotch de masquage. faignant et efficace.


LE CADRE VERT :

Je commence donc par placer mon gabarit derriere la plaque (toujours grace a mes scotch en diagonale).
Une fois mon gabarit fixé, je retire mes ###### scotch en diagonale (en oubliant pas de passer un tit coup de white spirit pour enlever les éventuelles traces de colle) pour laisser place au masquage du cadre :

Image IPB

tracage des contours (ici avec du "Fine line blue" de 6mm) puis le reste protégé par du simple tirot papier (ici du 25mm)

je commence par faire la couleur la plus clair (donc la plus au.... nord)

Image IPB

je remasque à l'intérieur de mon masque, pour n'avoir que mon clair (pas de photo)
et commence à faire mes tests de barbouille:

j'etais partie pour faire mon fond à l'acrylique, mais apres test, impossible d'arriver au ton péchu et intense de la 1shot "dark green"
alors j'ai mélangé de la 1shot dark green à mon acrylique... (qui à dit barbare?)

Le résultat et pas mal du tout, les deux peinture réagissent bien ensemble, le seul hic c'est le nettoyage (une des deux peinture n'aime pas l'eau et l'autre le white...)

donc partant de là je barbouille mon vert clair (du coup cohérant avec mon vert de facing) avec une technique de "drybrush" (pinceaux sec) qui conciste à travailler avec une peinture à moitié seche, pour ne pas faire de beaux applats mais des rayures (à la maniere des fibres du bois dans une lasure)

dry brush :

Image IPB

bois lasuré :

Image IPB

donc avec ma peinture à moitié seche et un pinceau brosse en soie de porc (poils assez ferme)(bref un pinceau brosse de chez Castomerlin)
je "raye" dans le sens des fibres du bois.

l'utilisation de oneshot dans mon mix rallonge grandement le temps de sechage m'obligeant à faire seulement une partie par jour

le lendemain je demasque et remasque juste pour la partie le plus foncé :

Image IPB

je refait une mixture cette fois plus foncé, et je barbouille (toujours en drybrush) dans la partie foncé et par dessus de la partie clair de la veille (le but etant que la peinture foncé remplisse les espaces vides laissé par le drybrush de la partie clair (je ne sais pas si je suis trés explicite, d'autant que l'on voit vraiment pas bien sur les photos).

bref apres les deux couches cela donne ca :

Image IPB

notez que j'en ai profité pour faire les ombres portés du texte sur le cadre vert (car du coup les ombres doivent etre faites en premier)

le lendemain je demasque et remasque juste pour la partie la plus clair des tranches (j'ai opté pour les parties extérieurs pour avoir un eclairage le moins directionnel possible et le plus neutre) :

Image IPB

le lendemain je demasque et remasque juste pour la partie le plus foncé : toujours en superposant aux parties clairs pour la lasure

Image IPB

le cadre est fini au bout de quatre jours.... yipiii


LE LAMBRI ROUGE :

je commence à masquer ce qui ne doit pas etre peind : les interstices entres les lattes (ici avec du "Fine Line Tape" de 1,5mm) :

Image IPB

puis "j'essaye" de faire les ombres portés du lambri avant de masqué le top de celles-ci afin d'en faire les tranches :

Image IPB

une fois les tranches faites cela donne cela :

Image IPB

puis je barbouille tout en une passe de "Bright red" legerement foncé (toujours en dry) :

Image IPB

Puis j'enleve le masquage des interstices entre les lambris, rempli ceux la de noir 1shot ainsi que tout le contour :

Image IPB

puis je remet une couche de "Bright Red" pure sur le lambri pour remplir les interstices précedents :

Image IPB

Je cloture en mettant une couche de noir acylique partout au cul, histoire que cela soit un peu plus présentable :

Image IPB

Le résultat est celui que l'on connait :

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB


CONCLUSIONS :

-Le vernis transparent ne fonce pas l'or mais l'eclaircie
-Le drybrush sur l'envers d'une vitre c'est une vrai merde (trés chiant pour un résultat pas convaincant)
quand tu te rend compte d'un probleme (genre ombre trop foncé) c'est que c'est trop tard (les deux peintures sont superposés)...
privilégier les teintes en aplat

Modifié par Elflammeur, 06 février 2008 - 09:03 .

"... réalisés de main de maitre par Chaos Eddy." - (DIXIT Rod & Kustom magazine)
myspace.com/chaoseddy - - - chaosfactory.free.fr/




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 members, 0 guests, 0 anonymous users